Contribution à l'étude des fissures courtes se propageant en fatigue dans les aciers

par Olorunnisola Oni

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Claude Bathias.

Soutenue en 1986

à Compiègne .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail a été entrepris afin de pouvoir comparer le comportement des grandes et des petites fissures de fatigue dans deux alliages identiques en acier à haute résistance (le 30 NCD16 et le 16 NCD13). Pour arriver à ce but, les éprouvettes compactes entaillées ont été choisie pour l’étude du comportement des grandes fissures et les essais effectués nous ont permis de déterminer le seuil de non-fissuration de ces matériaux. Quant au comportement des petites fissures, les barreaux micro-entaillées en flexion ont été utilisés. L’ensemble de nos études nous ont permis d’avancer les conclusions suivantes : malgré une légère différence entre les caractéristiques mécaniques (telles que la limite d’élasticité, la résistance à la rupture, la striction et l’allongement) des deux matériaux, le seuil de non-fissuration de l’acier 30 NCD16 est approximativement deux fois plus grand que celui du 16 NCD13. Les valeurs moyennes du seuil retenues sont de 3MPaVm (16NCD13) et de 6MPaVm (3ONCD16). Dans une éprouvette micro-entaillée particulièrement par électroérosion, et au début de la fissuration, il n’y a jamais une seule fissure, mais plusieurs petites fissures non-traversantes qui se propagent à grand nombre de cycles à l’intérieur de l’éprouvette sans aucune indication à l’extérieur. Les petites fissures non-traversantes s’amorcent soit à partir des irrégularités soit à partir des irrégularités en combinaison avec les inclusions dans la matrice. Quel que soit le matériau choisi, le 30 NCD16 ou le NCD13, ces petites fissures se propagent différemment des grandes fissures et peuvent se propager pour des valeurs du facteur d’intensité de contrainte K inférieur à celle du seuil de non-fissuration du matériau.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of short propagating fatigue cracks in steels


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 86 P.
  • Annexes : 85 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1986 ONI 214
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.