Valorisation des productions amylacées en Picardie : étude d'un nouveau procédé de fractionnement du blé tendre

par Philippe Monceaux

Thèse de doctorat en Génie chimique

Sous la direction de Daniel Thomas.

  • Titre traduit

    Valorisation of starchy productions in Picardy : study of a new fractionation process of wheat


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Grâce à un climat et à un sol appropriés, la Picardie est une région de grande culture végétale. Le blé tendre est un produit bien maîtrisé par l’agriculteur picard présente un bilan économique et énergétique favorable incitant celui-ci à développer encore cette culture. Toutefois, ses débouchés à l'exportation (54,5 % de la production picarde de blé tendre est exportée en 1982/83) sont très importants et une recherche de transformation locale apparaît comme nécessaire. Après une analyse de la composition chimique et de la structure de la matière première de base et de ses constituants, l'étude des principaux procédés de fractionnement du blé a été réalisée. Ils sont de deux types - Procédés utilisant la farine comme matière première de départ ; - Procédés utilisant le grain de blé comme matière première de départ. Seuls, les premiers sont appliqués industriellement, mais I’utilisation totale du grain de blé entier présente l’avantage de n’avoir aucune perte des constituants principaux de l’ amande (amidon et gluten). A partir de cette analyse, un nouveau procédé de fractionnement du blé tendre a été proposé puis vérifié expérimentalement. Ce procédé conduit à trois produits finis : Gluten vital, Hydrolysat d’amidon (ou dans une variante possible, l’alcool) , Sons protéinés. Le gluten vital obtenu par un procédé direct de fractionnement du grain de blé entier nécessite une suspension de départ épaisse (40 % MS) qui a été centrifugée puis lavée. Le gluten, d’après les tests réalisés, est vital et contient de 0,8 à 1 % de cellulose (0,2 à 0,4 % cellulose dans le cas d'un gluten issu d'une farine blanche). L’hydrolysat d'amidon issu de ce procédé après liquéfaction, centrifugation et saccharification, peut être obtenu à différents niveaux de pureté. Des sirops impurs à 90 % de glucose (sur sec) ont fait l'objet d’essais industriels et pourraient être utilisés dans les industries de fermentation. Les sons protéinés sont constitués d'un mélange de sons de blé et de levures (Candida tropicalis) issu d’une fermentation. Cet aliment destiné à l’alimentation animale contient 25 à 28 % de matières azotées totales. Un essai sur porcelets n’a révelé aucun effet négatif des sons protéinés sur leur croissance. Les essais expérimentaux réalisés étape par étape nous ont conduit à proposer un bilan matière de ce nouveau procédé de fractionnement du blé (en sachant que les problèmes de recyclage d’eau n’ont pu être travaillé) puis une étude économique a montré qu’une unité industrielle de 84 000 t de blé (par an) suivant ce procédé possédait une bonne rentabilité. Ce nouveau procédé de valorisation de blé tendre est différent des procédés existants à la fois par l’enchaînement d'opérations unitaires proposé et par les caractéristiques et spécifications des produits de sortie. Un pilote industriel est aujourd’hui, I’étape intermédiaire nécessaire avant tout développement industriel pour préciser les recyclages d’effluents, affiner le bilan matière du, procédé et tester, en grande quantité, les produits de sortie auprès des industriels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (161 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 6 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1986 MON 252
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.