Etude des molécules CD1

par Martine Amiot

Thèse de doctorat en Génie Enzymatique et Cellulaire

Sous la direction de Daniel Thomas.

Soutenue en 1986

à Compiègne .


  • Résumé

    Chez l'homme, les anticorps monoclonaux appartenant à la première classe de différenciation CD1 ont permis d'identifier les molécules de classe I non HLA. Ces antigènes de différenciation ont une distribution tissulaire restreinte aux corticothymocytes similaire à celle observée pour les antigènes TLa murins. En utilisant une importante collection d'anticorps monoclonaux anti-CD1 et anti-beta2-microglobuline, quatre molécules CD1 ont pu être mises en évidence dont trois sont des glycoprotéines définies par leur poids moléculaire : 49 Kd, 43 Kd et 45 Kd. Sept épitopes différents ont été déterminés sur ces trois molécules : quatre sur la molécule 49 Kd, deux sur la molécule 45 Kd et un seul isotope sur la molécule 43 Kd. Deux de ces molécules ont été retrouvées sur les cellules de la peau ; la molécule 49 Kd sur les cellules de Langerhans d'épiderme et la molécule 43 Kd sur les cellules dendritiques du derme. A la surface des thymocytes, la molécule 43 Kd coprécipite les deux molécules. Cette association n'est pas observée sur les deux lignées cellulaires T(Hd-Mar et Molt 4) étudiées qui sont toutes deux CD1+. Il semble qu'à la surface des thymocytes, la molécule 49 Kd puisse s'associer à différentes molécules : la bêta2-microglobuline, la molécule CD1 43 Kd et les molécules CD8. L'étude des cartes peptidiques de ces différents antigènes CD1 montre des homologies limitées de la structure protéique entre ces molécules.

  • Titre traduit

    Study of CD1 molecules


  • Résumé

    In humans, non HLA class I molecules referred as the first class of differentiation CD1 have been defined with monoclonal antibody. These antigens are restricted to cortical thymocytes similarly to murine TLa molecules. With a large battery of anti-CD1 and anti-beta2-microglobulin have been defined : three of them are glycoprotein defined serologically and by their molecular weight of 49 Kd, 43 Kd and 45 Kd. Seven different epitopes have been shown on these three molecules : four on the 49 Kd molecule, two on the 45 Kd molecule and only one the 43 Kd molecule. Two of these CD1 molecules are also expressed on skin cells the 49 Kd molecule on Langerhans cells of the epidermis and the 43 Kd molecule on dendritic cells of the dermis. On the thymocyte cell surface the 43 and 49 Kd CD1 molecules are none covalently associated, this association is not observed on two leukemic cells lines which express the CD1 molecules. On thymocytes the 49 Kd molecule can thus be associated with different chains beta and 2-microglobulin, 43 Kd CD1 molecule and CD8 molecule. The sudy of peptide maps of the 49 Kd and 43 Kd CD1 molecules indicates and homology of 35% and shows that their polymorphism is limited.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (98 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 90 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1986 AMI D021
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.