Etude des mouvements mandibulaires fonctionnels par l'analyse, in vitro et in vivo, de l'aspect microscopique des surfaces d'usure occlusale (3ème et 4ème épreuves)

par ZANOARISOA JANINE RAJAONA

Thèse de doctorat en Odontostomatologie

Sous la direction de Alain Woda.

Soutenue en 1986

à Clermont Ferrand 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les stries rencontrées sur les facettes d'usure dessinent des systèmes ordonnées qui correspondent aux directions prédominantes des mouvements mandibulaires. L'analyse qualitative effectuée sur une série de molaires mandibulaires néolothiques montre que les stries ne sont pas réparties au hasard. Les examens "in vivo" effectués sur un échantillon d'hommes contemporains montrent que les stries ne sont pas réparties de façon aléatoire. Une analyse statistique approfondie des directions des stries traduit les déplacements mandibulaires pendant la trituration et met en évidence les déplacements relatifs des cuspides maxillaires par rapport à leurs antagonistes mandibulaires. L'étude au M. E. B. A permis de préciser le sens des stries. Les répartitions géographiques des puits nous ont conduit à émettre l'hypothèse qu'une modalité de percussion accompagne les mouvements de glissement pendant la mastication.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1vol. (178 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Santé.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUM Odontologie Clermont Ferrand 1 1986
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.