Analyse critique des thèses contradictoires du rôle des capitaux extérieurs dans les pays en voie de développement : application aux cas de la Tunisie et de l'Algerie entre 1963-1983

par Saïda Thabet

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Pascallon.

Soutenue en 1986

à Clermont-Ferrand 1 .


  • Résumé

    S'agissant du développement proprement dit, deux thèses s'affrontent globalement. La première montre que l'aide étrangère est la conséquence logique de l'évolution économique et politique du tiers-monde, elle soutient que les pays retardataires ne peuvent accéder au développement que grâce aux capitaux étrangers. La seconde thèse soutient l'idée que les pays en voie de développement doivent compter uniquement sur leurs propres moyens pour faire face à leurs besoins financiers. Pour les auteurs de cette thèse les relations entre pays riches et pays pauvres entretiennent et renforcent le sous-développement des pays pauvres. Nous nous sommes proposés d'articuler notre démarche autour de deux parties. La première partie est consacrée à la thèse favorable. La deuxième partie est consacrée à la thèse défavorable. Un travail empirique complétant l'approche théorique a consisté à tester les effets des capitaux étrangers sur les indicateurs économiques. Nous avons choisi la Tunisie et l'Algérie comme exemple.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Droit Economie Management.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1986CLF10008
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.