Les Moyens de communication publique chez les Inuit : étude anthropologique du développement de la radio et de la télévision au groenland, au Canada et en Alaska

par Michel Perrot

Thèse de doctorat en Lettres et sciences humaines

Sous la direction de Robert Escarpit.

Soutenue en 1986

à Bordeaux 3 , en partenariat avec Université de Bordeaux III. Centre d'études des espaces urbains (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les Inuit connaissent aujourd'hui trois systèmes distincts de médias de communication publique. Au Groeland c'est un monopole d'état. En Alaska cohabitent trois types d'organisations : les stations commerciales, le réseau public et les stations religieuses. Au Canada enfin, a coté du réseau national, on trouve un réseau de distribution privé. En dépit d'une augmentation constante des programmes faits par les Inuit, l'offre d'émissions du sud est de tres loin la plus importante. Le développement de la radio et de la télévision dans l'Arctique a des bases objectives, accroissement de la population, sédentarisation, concentration géographique-intérêts stratégiques ou économiques. Mais aussi des fondements symboliques- évolution politique, poids des Inuit parmi l'ensemble des autochtones de l'Arctique, mouvement pan-Inuit. Les structures actuelles très marquées par la colonisation n'en sont pas le simple reflet et réduire l'évolution de l'Arctique a une opposition entre Inuit et blancs est une analyse idéologique : chacun de ces groupes est traversé de conflits. Les effets de la radio et de la télévision réellement démontrés sont peu nombreux, notamment les effets sur la langue inuit, sur la cohésion sociale, sur la violence. . Sont loin d'être clairement attestés. Le seul domaine ou l'action des médias puisse etre affirmée est celui des médias eux-mêmes : chaque nouvelle technologie modifie le rôle de la technologie précédente. La prise en compte des actions individuelles au niveau des comportements et des études d'audiences révèle a la fois des caractéristiques propres aux inuit (consommation élevée, clivages entre jeunes et vieux, peu de différences hommes femmes. . . ) Et des traits universels (préférences pour les scènes d'action. . . ) Mais surtout l'analyse montre que radio et télévision sont les instruments de rites destinés a maintenir la cohésion sociale, font l'objet d'une perception spécifique et fonctionnent partiellement en référence a la pensée mythique traditionnelle.

  • Titre traduit

    The Media for public communication among the Inuit. An anthropological study of the development of radio and television in Greenland, Canada and Alaska


  • Résumé

    The inuit today have three distinct systems as far as media for public communication are concerned. In greenland, it is a state monopoly. In alaska, three types of organisations work side : commercial stations, the public network and religious stations. In canada finally beside the national network one finds a private distribution network. In spite of a constant increase of programs made by the inuit themselves the supply of broadcasts from the south is by far the most important. The development of radio and television in the arctic has objective bases an increase of population, a more sedentary population, geographic concentration, strategic or economic interests - but also it has a symbolic base - political evolution, the weight of the inuit community among the artic natives as a whole, the pan-inuit movement. The present strutures are clearly influenced by colonization, but they are not just a reflection of it and to reduce the evolution of the arctic to an opposition between inuit and the whites is an ideological analysis : each of these groups undergo conflicts. The real effects of radio and television are few, notably the effects on the inuit language, on social togetherness, on violence. . . These are far from being clearly proved. The only field were media influence can be clearly stated is in the media themselves : each new technology creates changes in the role of the previous technology. The taking into account of individual actions at behaviour and audience study level reveals both characteristics that belong to the inuit - (high consumption, opposition between young and old, slight differences between men and women) - and universal features - (preferences for actions programs. . . ). But mainly such an analysis shows first that radio and television are the tools of rites aimed at keeping social cohesion, and are the occasion for a specific perception and partially work with reference to traditional mythic thought.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (476, 293 f.- [3] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 457-471. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 135 945
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 135 945
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.