L'offre de travail des jeunes femmes : essai de construction d'un outil d'analyse

par Christine Fournier

Thèse de doctorat en Économie des ressources humaines

Sous la direction de Jean-Jacques Silvestre.

Soutenue en 1986

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    L'analyse des travaux concernant l'offre de travail des jeunes femmes fait ressortir la relative insuffisance tant de la formation scolaire que du contexte familial a expliquer les comportements d'activite. Ces approches ont en commun d'exclure la dimension dynamique de la question de l'activite. Si des femmes egalement diplomees et chargees de famille presentent a l'egard du travail professionnel des dispositions differentes c'est que leur rapport a l'emploi activite s'est structure differemment selon leur itineraire passe. Dans cette optique, la formation scolaire n'a de sens que rapportee au milieu social d'origine qui lui donne sa signification au regard de la reproduction sociale ; et le contexte familial n'intervient plus comme le contrepoids systematique de l'activite professionnelle mais comme un facteur d'exacerbation des tendances a l'egard de l'emploi activite. Il s'agit donc ici de resituer la question de l'activite feminine dans le cadre de la reproduction sociale. Pour cela, nous utilisons la trajectoire socio-educative, qui, par sa transversalite aux champs professionnel et familial permet d'echapper a la traditionnelle opposition des deux spheres ; elle a en outre l'avantage theorique de fonder un mecanisme generateur d'activite et non une simple influence.


  • Résumé

    Analysis of existing studies on labour supply of young women revells that neither schooling nor family status fully explain their activity patterns. Studies based on either variable neglect the time element in women's participation. Women with similar educational attainments and family comitments may make different choices because of differences in their social and family background. According to the argument of this thesis, schooling has to be considered in relation to the woman's social background and family status serves only to reinforce existing participation propensities, but does not act as a counterrailing influence against participation, is thus set in the overall context of social reproduction. To investigate this, the woman's socio-educational path is followed, which by taking account of both labour market and family pressures enables one to avoid the conventional opposition of these two forces. Moreover, this method revells a process which explains activity patterns in terms of an integrated model instead of as separate additive variables.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (281 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 247-258

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 1267/A-C
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th.368
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.