Genèse et évolution des frontières africaines contemporaines : les frontières de l'Afrique équatoriale française, 1885-1945

par Jean Fedangai

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Louis Miège.


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les frontières africaines actuelles sont d'origine européenne. La maitrise des voies de communication, l'acquisition des territoires justifièrent les rivalités inter-européennes. L'acte général de Berlin dissipa l'anarchie par des principes diplomatiques. Ceux-ci guideront la France dans l'établissement des frontières de sa future colonie. Les traités franco-portugais de 12 maiI 1886 et 23 janvier 1901 délimitèrent le cabinda et le Gabon. Les frontières du Congo français et de L'État indépendant du Congo furent fixées parles traités des 5 février 1885 et 23 avril 1887. Les conventions franc-allemandes des 24 décembre 1885 et 15 mars 1894 délimitèrenet le Cameroun du Congo français. Avec l'Espagne, fut signée la convention du 27 juin 1900 délimitant la Guinée et le Gabon. Les conventions franco-britanniques des 5 août 1890 et 14 juin 1898 établirent les frontières au Tchad. La déclaration additionnelle du 21 mars 1899 délimita le Soudan anglo-égyptien et le Congo français. De 1900 à 1919, la France s'occupa des imperfections des tracés. Les traités franco-belges des 23 décembre 1908 et 27 avril 1911 déterminèrenet les frontières du Congo-Oubangui. Les accords franco-britanniques des 8 avril 1904 et 29 mai 1906 fixèrent les limites sur le lac Tchad. Les frontières franco-allemandes du Ngoko-Sangha-Lac Tchad furent rectifiées par le traité du 18 avril 1908. Mais les accords des 4 novembre 1911 et 28 septembre 1912 enlevèrent momentanément une partie des posséssions françaises. Au Ouadai-Darfor, les accords franco-britanniques des 8 septembre 1919 et 21 janvier 1924 établirent les frontières. Les prétentions italiennes s'élevèrent entre les guerres. Le traité de Rome délimita les frontières Tchad-Libye. Néanmoins, l'acte fut dénoncé. Le traité de 1947 créera la confusion. L'Iintangibilité des frontières africaines s'explique par la neutralisation d'un déclenchement de conflits en chaines, néfastes au développement. Toutefois, quelques réajustements limités, des assouplissements ou dépassement du problème seraient ausso des facteurs de développement, de paix.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1240 f.)
  • Annexes : Sources et bibliogr. f. 940-1076. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Académie des sciences d'outre-mer (Paris). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH / 52
  • Bibliothèque : Académie des sciences d'outre-mer (Paris). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH / 52
  • Bibliothèque : Académie des sciences d'outre-mer (Paris). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH / 52
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.