Aspects de la symétrie chirale dans les théories de jauge confinantes supersymétriques

par Marc Knecht

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1985

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Philippe Meyer.

Le jury était composé de Philippe Meyer, Victor Alessandrini, Jean Iliopoulos, Jan Stern.


  • Résumé

    Cette thèse présente une analyse détaillée des effets combinés de la symétrie chirale et de la supersymétrie dans les théories de jauge confinantes supersymétriques. Nous décrivons une méthode générale qui permet d’obtenir des renseignements exacts sur la dépendance par rapport aux masses des quarks de certaines quantités physiques (masses des états liés, condensats bilinéaires,…). Nous établissons également les relations de commutation satisfaites par les charges supersymétriques et chirales en présence du brisement doux occasionné par les masses des quarks. Nous montrons que, si la limite chirale est unique, la symétrie globale SUL(Nf) X SUR(Nf) n’est pas brisée spontanément. Dans le cas d’une limite chirale non unique, un brisement spontané de la symétrie axiale est permis, mais seulement au prix d’un brisement spontané » simultané de la symétrie vectorielle.

  • Titre traduit

    Chirale symmetry aspects in supersymetric confining gauge theory


  • Résumé

    We provide a detailed analysis of the interplay between chiral symmetry and supersymmetry within the context of supersymmetric confining gauge theories. We describe a general method leading to exact results on quark mass dependences of physical quantities such as bound state masses, bilinear condensates,… We also establish the commutation relations satisfied by the supersymmetric and chiral charges in presence of the soft breaking due to quark masses. We show that, if the chiral limit is unique, the global SUL(Nf) X SUR(Nf) symmetry is not spontaneously broken? If this limit is not unique, a spontaneous breakdown of the axial symmetry is allowed, but only at the cost of a simultaneous spontaneous breakdown of the vector symmetry.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (95 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 94-95 (25 réf.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DIBISO. BU Orsay.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1985)309
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.