Variations du rapport isotopique ¹⁸O -¹⁶O du carbonate des foraminifères et de la silice des diatomées des sédiments du secteur ouest-indien de l'océan Austral : implications paléoclimatiques

par Marie-Christine Grojean

Thèse de doctorat en Terre, Océan, Espace

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1985

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Dans le but de reconstituer l'évolution climatique de l'Océan Austral eu cours des derniers 50 000 ans, les variations du rapport isotopique 180/160 du carbonate des foraminifères benthiques et planctoniques e:de la silice des diatomées ont été étudiées au cours de cette période dans 4 carottes des secteurs Ouest-Indien et Sud-Atlantique de cet océan. L'enregistrement du [formule] des foraminifères benthiques a été soustrait de celui des formes planctoniques pour s'affranchir des variations du [formule] moyen de l'océan (associées aux fluctuations du volume des glaces continentales). Les signaux D180 obtenus sont représentatifs des variations de température et de salinité des couches océaniques les plus superficielles. De même le signal R180, calculé par élimination de la composante thermique, est représentatif des variations relatives du [formule] de l'eau en surface. Ces signaux isotopiques ont été mis en relation avec les variations d'abondance des diatomées associées aux glaces dérivantes et avec les fluctuations de température de la couche superficielle de l'océan (Pichon, 1985). Les résultats obtenus à partir ces corrélations effectuées entre les différents paramètres (isotopiques paléoécologiques et paléothermiques) ont permis de mettre en évidence un important épisode de tonte d'icebergs à proximité de la zone du front polaire durant le dernier maximum glaciaire: épisode qui semble pouvoir être relié à une dynamique de type "down-draw" de la calotte glaciaire australe. Par ailleurs, une phase de réchauffement des masses d'eau australes superficielles semble avoir précédé de 1. 500 à 2. 000 ans la déglaciation générale des continents de l'hémisphère boréal.

  • Titre traduit

    ¹⁸O ¹⁶O isotopic ratio in the foraminifers carbonate and diatoms silica from west-indian and South-atlantic sediments : paleoclimate implications


  • Résumé

    To reconstitute the Southern Ocean paleoclimatic evolution during the last 50. 000 years, the isotopic ratio 180/160 has been analysed on benthic and planktonic foraminifera carbonate and diatoms silica skeletons extracted from 4 West-Indian and South-Atlantic cores. With the object to remove the average oceanic [formule] variations (which are liked to continental ice volume fluctuations), the benthic foraminifera [formule] record has been subtracted from the planktonic species. In result, D180 records represent the upper layer temperature and salinity changes. R180 record, obtained by elimination of the temperature influence, is representative of [formule] superficial oceanic water changes. Then, these isotopic records have been correlated with epontic and ice-edge diatoms abundances variations end upper oceanic layer paleotemperature changes (Pichon, 1985). Correlations between the three kinds of date (isotopic, paleoecological, paleothermical) show that an important ice-melt event had occurred during the last glacial maximum, near the Antarctic Polar Front zone. This event seems to correspond with a "down-draw" response of the Antarctic ice-sheet. Moreover, the superficial Antarctic water masses seem to have been warmed 1. 500 to 2. 000 years before the general deglaciation of the northern hemisphere.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (111 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 91-99

Où se trouve cette thèse ?