Nouvelles voies d'approches des alcaloïdes ergoliques dont l'acide lysergique : nouvelles réactions de l'hydrotellure de sodium (NaHTe) utiles à la synthèse organique

par Abdelwaheb Fekih

Thèse de doctorat en Sciences physiques. Chimie

Sous la direction de Derek Harold Richard Barton.

Soutenue en 1985

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse est constituée de deux parties : - la première partie porte sur une nouvelle approche de la synthèse totale de l'acide lysergique à partir du β-naphtol en 9 étapes. Cette synthèse a été effectuée avec succès jusqu'à l'avant­ dernière étape. En premier lieu, nous avons greffé dans la position 1 du β-naphtol la chaîne latérale qui formera le cycle D de l'acide lysergique, par réaction de Claisen de l'éther formé à partir du β-naphtol et de l'α,β-bromométhylacrylate d'éthyle suivie de l'amination par la méthylamine. En second lieu, l'oxydation du naphtol par l'anhydride phényl séléninique suivie de l'addition du nitrométhane sur la cétone α,β-insaturée obtenue nous donne le cycle C et la chaîne qui formera l'indole après cyclisation. Le cycle D est obtenu par amination réductrice intramoléculaire suivie de déshydratation de l'alcool tertiaire pour donner la double liaison Δ⁹,10 de l'acide lysergique. La cyclisation en indole, pour obtenir l'acide lysergique, reste à étudier. - La deuxième partie porte sur la recherche de nouvelles réactions avec l'hydrotellure de sodium (NaHTe), utiles dans la synthèse organique. Nous avons trouvé que NaHTe transforme les immoniums, les nitrones et les amines N-oxydes quantitativement en amines, réduit les sels de pyridiniums en dihydropyridines, déalkyle les sels d'ammoniums et de sulfoniums pour donner des alcanes tellurols quantitativement et réagit sur les diazoniums pour donner des diaryl tellures et permet de transformer les époxydes en alcools ou en alcènes avec d'excellents rendements.

  • Titre traduit

    New approaches to ergolic alcaloids such as lysergic acid : new useful reactions of sodium hydrogentelluride in organic synthesis


  • Résumé

    The first section of this two part thesis describes a new approach towards the synthesis of lysergic acid. The synthesis comprises nine steps of which all but the last have been completed : a side precursor to the D ring was attached to position 1 of β-naphtol via the Claisen rearrangement of the ester derived from ethyl bromomethyl acrylate and subsequent amination with methylamine. Oxidation with phenyl seleninic anhydride gave an α,β-unsaturated ketone which after addition of nitromethane yielded the C ring with the attached B ring precursor. Cyclisation of the D ring by intramolecular reductive amination and finally generation of the Δ⁹,10 double bond of lysergic acid by deshydratation of the tertiary alcohol function has been completed. It remains ta cyclise a nitrogen function into the benzene ring to complete the synthesis. The second section is concerned with the development of sodium hydrogen telluride as a reagent for organic synthesis. It was found that NaHTe reduces immoniums ions, nitrones and N-oxides ta the corresponding amine. Pyridinium salts are reduced to dihydropyridines. Ammonium and sulfonium salts are dealkylated to yield alkyl tellurols and diazonium salts yield aryl tellurides. Finally epoxides can be converted either into alcohols or olefins in excellent yields.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (249 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 231-249 (266 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1985)267
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034093
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.