Comportement en autofécondation et en croisement de lignées haploïdes doublées issues par androgénèse, gynogénèse et croisement interspécifique d'une lignée haploïde doublée d'orge (Hordeum vulgare)

par Élisabeth Meunier

Thèse de doctorat en Plantes. Botanique

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1985

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Par trois haplométhodes différentes nous avons obtenu à partir d'une lignée haploïde doublée gynogénétique issue de la variété lignée pure d'orge de printemps Bérénice, dix-neuf lignées haploïdes doublées quatre par androgenèse, deux par gynogenèse et treize par croisement avec l'espe������ce d'orge sauvage Hordeum bulbosum. Quinze d'entre elles se sont révélées différentes de la lignée gynogénétique témoin. Aucune ne manifestait de performance inférieure à celle du témoin. Il n'apparaît pas de type de variation particulier chez ces lignées en fonction de la méthode utilisée pour les obtenir. Les variations mises en évidence sont de second ordre par rapport à celles manifestées par une lignée androgénétique issue directement de Bérénice. D'après les résultats d'un croisement diallèle réalisé entre huit parents dont Bérénice, la lignée gynogénétique témoin et six lignées haploïdes doublées issues respectivement de chacune d'elle, les variations observées chez la lignée androgénétique issue de Bérénice seraient d'origine nucléaires celles observées chez les autres lignées haploïdes doublées seraient pour une grande part liées à des modifications cytoplasmiques.

  • Titre traduit

    Behavior in self fertilization and in cross of doubled haploid lines from androgenesis, gynogenesis and interspecific cross of a doubled haploid line of barley


  • Résumé

    Three different haplomethods were used on a doub1ed haploid line obtained through ovary culture from Bérénice pure line variety (spring barley). Of the 19 doubled haploid lines obtained, four were by another culture, two by ovary culture and 13 through an interspecific cross with Hordeum bulbosum, a wild barley species. 15 were different from their original source line; none of them was inferior to it. No particular type of variation could be detected among these lines as to the way they were obtained. The observed variations were much less important than those observed on an androgenetic line directly obtained from Bérénice. A diallel cross was carried out between 8 parents: Bérénice, the gynogenetic source line, and 6 doubled haploid lines which were obtained from the two former lines. This suggests that the variations observed in the androgenetic line from Bérénice are of nuclear origin, while those observed in the other lines are mostly due to cytoplasmic modifications.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 184-191

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1985)254
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034080
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.