Diffusion élastique et inélastique d'antiprotons de 50 et 180 MeV sur des noyaux

par Serge Janouin

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Alain Bouyssy.

Soutenue en 1985

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Alain Bouyssy.

Le jury était composé de Marie-Claude Lemaire.


  • Résumé

    Cette thèse présente les premières mesures de distributions angulaires de diffusions élastique et inélastique d’antiprotons sur des noyaux, effectuées dans un grand domaine angulaire 5° ≤ θ ≤ 60°, et avec une bonne précision. La qualité des résultats expérimentaux a pu être obtenue grâce à l’intensité (~10⁻⁵ p/s) et à la pureté (pas de pions) du faisceau d’antiprotons délivré par LEAR, ainsi qu’à l'utilisation du spectromètre magnétique SPES II à haute résolution (ΔP/P 5x 10⁻⁴) et grande acceptance angulaire (30 msr). Les distributions angulaires de diffusions élastiques ont été mesurées à 50 MeV sur des cibles de¹²C, ⁴⁰Ca, ²⁰⁸Pb, et à 180 MeV sur des cibles de ¹²C, ¹⁶O, ¹⁸O, ⁴⁰Ca, ²⁰⁸Pb. Les distributions angulaires des niveaux excités du ¹²C : 2⁺ à 4,4 MeV et 3⁻ à 9,64 MeV et de ¹⁸O : 2⁺ à 1,98 MeV, ont aussi été mesurées. Les distributions angulaires obtenues, d’allure très diffractive, ont tout d’abord été analysées avec le modèle du disque noir, qui confirme la présence d’une forte composante absorptive du noyau due à l’annihilation. Une analyse dans le cadre du modèle optique, avec une géométrie de Woods-Saxon, montre que le potentiel réel est attractif et peu profond. Les potentiels réels et imaginaires sont bien déterminés uniquement à la surface du noyau, où ils vérifient : │ W(R) │ ≥ 2 │ V(R) │. L’utilisation d’un modèle microscopique de diffusion multiple comme celui développé par Kerman, McManus et Thaler (KMT), sans aucun paramètre ajustable, autorise une bonne description des données expérimentales, et indique que les modèles d’interaction p-N libre sont réalistes. La possibilité de tester différentes composantes de l'interaction N-N à l'aide de l'excitation de niveaux de parité non naturelle est également étudiée.

  • Titre traduit

    Elastic and inelastic scatteing of 50 and 180 MeV antiprotons on nuclei


  • Résumé

    This thesis reports on the first measurements of angular distributions for elastic and inelastic scattering of antiprotons from nuclei, which have been performed over a wide angular range (5° ≤ θ ≤ 60°) and with good precision. The experimental data quality is a consequence of intensity (≈ 10⁵ p/s) and purity (no pions} of the beam delivered by the Low Energy Antipro¬ton Ring (LEAR), and of the use of a high resolution (ΔP/P 5x 10⁻⁴), large acceptance {30 msr) spectrometer (SPES II). Angular distributions for elastic scattering of 50 MeV antiprotons from¹²C, ⁴⁰Ca, ²⁰⁸Pb, and 180 MeV antiprotons from ¹²C, ¹⁶O, ¹⁸O, ⁴⁰Ca, ²⁰⁸Pb have been measured. Data on the inelastic 4. 4 MeV and 9. 6 MeV excited states of ¹²C and 1. 98 MeV excited state of ¹⁸O have also been collected. The diffractive angular distributions are first analysed in terms of a fuzzy black disk model, which confirm that the antiproton is strongly absorbed (annihilation) by the nuclei. Optical model analysis, with Woods-Saxon geometry, show that the real potential is attractive and shallow. The potentials are only determined at the nuclear surface, around the strong absorption radius, where │ W(R) │ ≥ 2 │ V(R) │. Main characteristics of the p-nucleus elastic scattering cross-sections are well described within microscopic models using the free elementary NN interaction, like multiple scattering formalism of Kerman, McManus and Thaler (KMT) which have no free parameters. Possibility for test of spin isospin dependence of the elementary amplitude N-N from the measurement of unnatural parity states is also studied.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (V-157 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 151-157 (156 réf.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DIBISO. BU Orsay.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1985)155
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-033984
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.