Étude comparée des paramètres de la courbe de croissance de quatre races bovines à viande appartenant à des types biologiques différents

par Edgardo Leopoldo Villarreal

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1985

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail analyse les effets de la race et de la carrière de reproduction sur l’évolution du poids corporel après sevrage et jusqu’à l’âge de 5 ans ½, de 105 femelles en reproduction appartenant aux races Limousines (LI), Charolaise (CH), Maine-Anjou (MA) et Hereford (HE), élevées dans les mêmes conditions expérimentales. L’évolution du poids vif (Y) avec l’âge (X) a été étudiée par l’ajustement des pesées de chaque vache selon un modèle de BRODY (Y=A-Be-KX), où A est le poids adulte, K le taux moyen de croissance relative et U (U=100. Y/A) le degré de maturité. Les effets de la race et de la carrière de reproduction sur ces paramètres ainsi que sur la croissance et la productivité maternelle observée, ont été estimés à l’aide d’un modèle d’analyse de variance et covariance incluant ces deux facteurs et leur interaction. De ces résultats il ressort que : 1) l’ajustement des courbes de croissance décrit bien l’évolution des poids observés pour chaque vache ; 2) la gestation et l’allaitement durant les premières campagnes de reproduction, s’accompagnent plus d’une plus grande précocité que d’un poids adulte plus faible ; 3) le poids adulte (A) et le taux de croissance relative (K) caractérisent clairement la forme de la courbe de croissance de ces 4 races (A et K respectivement : CH=712kg et 6,0 p. 100/mois ; MA=684kg et 7,2 p. 100/mois ; LI=616kg et 6,7 p. 100/mois ; HE=480kg et 9,4 p. 100/mois). A et K étant négativement corrélés (r=0,85), elles ont un degré de maturité différent et atteignent le stade adulte à des âges différents : CH=68 mois, MA=62 mois, LI=63 mois et HE=49 mois ; 4) la supériorité de poids adulte des races maternelles est favorablement associée à leur productivité globale (poids de veau sevré par vache durant la carrière incluant ou non le poids de réforme de la vache), et inversement si la productivité maternelle est rapportée à leur poids métabolique. Finalement, les implications de ces résultats sont discutées par rapport à leur intérêt pour l’optimisation de l’amélioration génétique de la production de viande bovine.

  • Titre traduit

    Comparative study of the growth curve of four beef breeds belonging to different biological types of cattle


  • Résumé

    Weight-age growth curves were studied in 105 breeding females from Limousin (LI), Charolaise (CH), Maine-Anjou (MA) and Hereford (HE) breeds, kept under the same experimental conditions. Monthly post weaning weight (Y) recorded between 9 and 66 months of age (X) were fitted by nonlinear least-squares and provided individual estimates of growth curve parameters A (adult weight) and K (maturing rate) using the asymptotic regression equation of Brody (Y=A-Be-KX). The effects of breed and reproductive performance on cow growth and on maternal productivity for calf production were evaluated by analysis of variance and covariance using a two-way crossed classification model. Results indicate that: 1) Individually adjusted growth curves describe well the growth process of cows. 2) Early reproductive status (calving, lactation) modify maturing rate rather than mature weight. 3) Least-squares breed estimates for A and K were respectively : 712 kg and 0,060/month (CH), 684 kg and 0,072/month (MA), 616 kg and 0,067/month (LI), 480 kg and 0,094/month (HE); between-breed differences in A and K were negatively correlated (r=-0,85), giving different growth patterns ; this resulted in breed-between differences for weight (Y) and degree of maturity (U=Y/A) when compared at constant ages, and for age at maturity: 68 months (CH), 62 months (MA), 63 months (LI) and 49 months (HE). 4) Adult weight of maternal breeds was positively associated with overall maternal productivity during the first four calf crops (total weight of weaned calves with or without cow culling weight), but was negatively related to productivity per unit of maternal metabolic size. The implications of these results for increasing beef production through breeding methods are discussed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (131 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 108-119

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DIBISO. BU Orsay.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1985)42
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-033869
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.