Polymorphisme individuel du gène albumine humaine étudié par séquençage

par Martine Mariotti

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Gérard Lucotte.

Soutenue en 1985

à Paris 7 .


  • Résumé

    Trois clones d'ADNc, représentant 90% de la complexité de l'ARNm, ont été utilisés pour permettre une étude comparative, sur environ 1200pb, de la séquence du gène de l'albumine humaine avec celles du mçeme gène, déjà publiées par deux autres groupes. Les différentes parties de ce travail sont les suivantes : détermination d'une stratégie de séquence sur nos propres clones ; établissement de cette séquence ; comparaison de notre s&quence avec celles déjà publiées dans la littérature et calcul du taux de variation individuel la concernant. 1 Stratégies de séquences : les trois clones pHASA 36H1. 59B3 et 68B12 sont insérés au site Pst 1 de pBR 322. Après digestion Pst 1 les extré-mités 3' ainsi libérées sont marquées au 32P et les fragments de restriction marqués ainsi obtenus sont coupés par Hinf I : ceci constitue une première stratégie qui a été utilisée pour les trois clones. Après la même digestion initiale par Pst 1, la seconde stratégie utilisée consiste à recouper l'insertion par Hinf 1, à marquer ensuite les fragments de restriction 5' au 32P et à séparer les deux brins (cas du clone 68B12). 2 Etablissement de la séquence : la séquence partielle du gène albumine a été établie, par la technique de MAXAM-GILBERT, pour 1053 pb de la partie traduite et 120 pb de la partie 3' non-traduite. 3 Comparaison avec les deux autres séquences déjà publiées : par comparaison il a pu être mis en évidence 13 substitutions de bases dans la région traduite au niveau des codons : 54 (A➙T). 92 (G ➙A), 97 (G➙A), 216 (G➙A), 268 (G➙A), 327 (C➙T), 344 (G➙A), 381 (G➙A), 391 (C➙T), 396 (A➙G), 407 (G➙A), 462 (G➙A) et 552 (A➙T). Cinq d'entre elles seulement aboutissent à un changement de l'acide aminé correspondant : codons 92 (Ala➙Thré), 97 (Gly➙Ac Glu), 381 et 462 (Val➙Mét) et 396 (Lys➙Ac Glu). Trois changements de bases surviennent dans la partie non-traduite : au niveau de la 4e base une délétion d'un T, une insertion d'un T au niveau de la 80e base et une substitution G➙A au niveau de la 91e base. Pour les 1053 pb de la région traduite le taux de variation à ce gène est de 1,23% (soit 1,07% en valeur corrigée).

  • Titre traduit

    Individual polymorphism of human albumin gene studied by sequencing


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 Vol. (93 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 2 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : F7 (1985) 078
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PAR7 F7 1985
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.