Utilisation de cellules hybrides pour l'induction d'une immunité antitumorale chez la souris et l'étude de la suppression de cette réponse

par Béatrice Payelle-Brogard

Thèse de doctorat en ès Sciences Naturelles

Sous la direction de Jean-Marie Dubert.

Soutenue en 1985

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'induction d'une immunité antitumorale contre un fibrosarcome chimioinduit chez la souris peut se faire par injection de cellules hybrides semi-allogeniques provenant de la fusion entre une cellule du fibrosarcome et un fibroblaste allogenique. L'immunité antitumorale ainsi induite se developpe rapidement, elle est médiée par des lymphocytes t spécifiques de la tumeur parentale, actifs in vivo et in vitro et dont l'activité peut etre amplifiée par de l'interleukine-2. Des phénomènes suppresseurs, de nature t, empêchent transitoirement l'expression de cette immunité. Ce modele d'immunisation à ete utilise pour mettre en evidence une depression de l'immunite antitumorale (immunodepression induite par de fortes doses de bcg, immunodepression liee au vieillissement) et a permis de demontrer la presence de cellules t suppressives responsables de cette immunodépression.

  • Titre traduit

    Induction of tumor immunity by hybrid cells in mice and study of its suppression


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (128 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 100-114

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TS (1985) 072
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.