Contribution à l'étude des systèmes de restriction modification EcoR I et EcoR V

par Lydie Bougueleret

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Marc Zabeau.

Soutenue en 1985

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les gènes codant pour le système de restriction modification EcoR I ont été clonés séparément dans les plasmides vecteurs pBR322 et pACYC184. L'étude de mutants spontanés de l'endonucléase EcoR I mec en évidence le caractère létal eu gène de l'endonucléase. De plus ce gène apparaît être un site préférentiel d'intégration pour l'élément d'insertion IS1. Un plasmide codant pour le système de restriction modification EcoR V a été isolé et caractérisé. Ce plasmide, pLB1, a une taille de 6,2 Kb et porte comme seuls marqueurs identifiables le système EcoR V. Les deux gènes codant pour l'endonucléase et la méthylase ont été localisés sur un fragment 3 Kb sous-cloné dans pBR322. Les positions relatives de ces deux gènes ont été déterminées par construction d'une série de délétions chevauchantes. La séquence nucléotidique du segment de 2,2 Kb contenant toute l'information génétique nécessaire à l'expression du système a été déterminée. Les deux gènes sont transcrits en direction opposée à partir d'une région intergénique de 310 pdb. L'identification des régions codantes a été confirmée par la séquence des protéines. La structure secondaire potentielle de l’ARN messager permet de proposer un modèle de modulation de la traduction du gène de l'endonucléase. D'autre part nous avons construit des clones surproduisant l'endonucléase et la méthylase en plaçant cep deux gènes sous le contrôle du promoteur PL de lambda.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of Eco RI and Eco RV restriction modification systems


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 f.-[103] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 127-139

Où se trouve cette thèse ?