Différenciation des sols et fonctionnement des écosystèmes forestiers sur grès numidien de Kroumirie : (Tunisie)

par Mohsen Selmi

Thèse de doctorat en Sciences naturelles

Sous la direction de Directeur de Thèse inconnu.

Soutenue en 1985

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    La Kroumirie, région située au nord-ouest de la Tunisie, constitue une unité géographique particulière avec : un substrat acide formé par des alternances de grès et d'argiles du flysh numidien, qui représentent les seules formations géologiques décarbonatées de la Tunisie, un climat humide (1000 à 1500 mm par an) avec de forts contrastes saisonniers (les 3/4 des précipitations tombant pendant les trois mois d'hiver), la présence de forêts naturelles à base de chêne zeen (Quercus canariensis) et de chêne liège (Quercus suber). Ces données originales par rapport au reste du milieu tunisien expliquent pour une part l'existence de sols particuliers dans ce secteur, qui diffèrent profondément des sols considérés comme caractéristiques du climat méditerranéen. L'action conjointe (i) d'une nappe perchée en hiverr provoquée par l'abondance des précipitations sur une très courte période de l'année, (ii) d'une intense activité minéralisatrice des organismes du sol aboutissant à une importante accumulation de calcium et de magnésium dans la partie supérieure du sol, et enfin (iii) de conditions pédoclimatiques très contrastées pendant le printemps et l'été expliquent l'existence de sols de type planosolique marqué par un sous-tirage intensif, dans la partie supérieure du profil, de matière organique et des argiles les plus fines de type smectite. Les bilans isoquartz permettent d'estimer l'appauvrissement de l'horizon A2 en argile dans certains de ces sols à 70 % de la teneur initiale (et 90 % pour les argiles inférieures à 0,1) Le taux de saturation des horizons A1, grâce à une activité saisonnière des organismes du sol, est de l'ordre de 80 % et le pH de l'ordre de 6,5. Ces planosols humifères, à caractère eutrophe, présentent un fonctionnement tout à fait particulier : l'évolution du sommet - horizon à forte activité minéralisatrice printanière - s'oppose à la base du profil, niveau ne recevant presque aucun élément venant de la surface par illuviation, et gardant ainsi l'empreinte acide de la roche-mère initiale. Ces modes de fonctionnement saisonniers, non encore décrits dans ce type de climat contrasté, permettent de réfléchir sur les problèmes de gestion et de mise en valeur de ces écosystèmes forestiers que présente la Kroumirie


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [I]-XXIV

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N1985 430
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.