Comportement photoélectrochimique de l'arseniure de gallium de type (n) en milieu iodure concentré

par Elisabeth Verney

Thèse de doctorat en Micro-électronique

Sous la direction de Jean-René Martin.

Soutenue en 1985

à l'Ecully, Ecole centrale de Lyon .


  • Résumé

    Les photoélectrodes d'arseniure de gallium (GaAs) se corrodent très rapidement dans l'eau. Leur protection peut être assurée à l'aide de substances réuductrices convenablement choisies. L'objet de ce travail est de juger de l'efficacité, à cet effet, des ions iodures utilisés en forte concentration pour pallier la faiblesse de leur pouvoir réducteur. Dans une première partie, l'auteur rappelle très brièvement les conditions énergétiques théorique conditionnant la stabilité chimiques d'une telle jonction. Il explique ainsi son choix concernant la nature du couple redox utilisé. Les mesures électrochimiques obtenues par l'électrode disque-anneau sont à l'origine des principaux résultats exposés. La description du principe de cette méthode d'analyse, de la réalisation de l'électrode ainsi que de son application à l'étude de la photocorrosion d'un semiconducteur de type (n) constituent donc une étape importante de ces travaux. La composition de l'électrolyte jouant un rôle prépondérant sur la photoréponse de nos cellules PEC, le comportement photoélectrochimique du semiconducteur est étudié en fonction de la concentration en réducteur et de l'acidité des solutions. Des mesures d'impédance, des analyses de surface par microscopie électronique ou diffraction d'électrons rapides (RHEED) et enfin l'analyse par activation neutronique des solutions complètent ces recherches. L'ensemble de ces résultats permet à l'auteur de proposer des conditions électrolytiques conduisant à la stabilité photoélectrochimique, dans le temps, de l'interface (n) GaAs/électrolyte aqueux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (59 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 109 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole centrale de Lyon. Bibliothèque Michel Serres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T1247
  • Bibliothèque : Ecole centrale de Lyon. Bibliothèque Michel Serres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.