Contribution à l'étude du glycérol dans le vin

par Jean Siegrist

Thèse de doctorat en ŒŒnologie

Sous la direction de Michel Feuillat.

Soutenue en 1985

à Dijon .


  • Résumé

    Cette étude porte sur les principaux facteurs qui influencent la formation du glycérol au cours de la fermentation alcoolique des mouts de raisin. Il est établi une corrélation quantitative en accord avec celle de Nordstroem entre la production de glycérol et la croissance levurienne, confirmée par l'effet conjoint de la thiamine sur l'augmentation du rendement de la fermentation glycéropyruvique et la baisse des combinaisons sulfitiques. Cette corrélation permet d'expliquer l'augmentation de la formation du glycérol en vinification en rouge faisant appel à des techniques telles que la mise en oeuvre de cuves à remaniage mécanique ou de traitement thermique de la vendange qui permettent une meilleure extraction des substances nutritives et des facteurs de croissance, favorables à une synthèse de biomasse levurienne plus importante. Enfin, la capacité de formation du glycérol est fortement influencée par la souche de levure mise en oeuvre.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of glycerol in wine


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (125 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 108-120

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1985/69
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.