Étude de l'influence des nucléons de valence sur le mécanisme de fusion entre les noyaux de la couche 1p et 2s-1d pour des énergies incidentes variant de 2 à 10 Mev/u

par Jean-Pierre Wieleczko

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Samuel Harar.

Soutenue en 1984

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Nous avons étudié l'influence de la structure des réactants sur les différents aspects du mécanisme de fusion complète. L'évolution des fonctions d'excitation de fusion a été analysée de façon à déterminer les rôles respectifs de la dynamique de la voie d'entrée et des propriétés du noyau composé. Pour obtenir les valeurs absolues des sections efficaces de fusion (σfus) des systèmes ¹⁴N+¹³C, ¹⁵N+¹²C, ¹⁶O+¹¹B, ¹⁷O+¹⁰B, ¹⁷O+¹²C, ¹⁷O+¹⁶O, nous avons mesuré les distributions angulaires et les fonctions d'excitation des noyaux résiduels. Les prédictions des codes d'évaporation statistiques (CASCADE, LILITA) sont en accord remarquable avec les résultats expérimentaux. Les nucléons de valence induisent des effets spectaculaires sur les sections efficaces de fusion et cette influence s'observe sur les différentes caractéristiques des fonctions d'excitation. Nos données ont constitué un test sévère pour les modèles de voies d'entrée (modèles statiques, modèles dynamiques) qui se sont révélés incapables de reproduire l'ensemble des effets observés. L'étude de la fonction du même noyau composé ²⁷Al par quatre voies d'entrée différentes a montré l'existence de moments angulaires critiques de fusion identiques pour des énergies d'excitation supérieures à 65 MeV. Nous avons présenté l'influence du noyau composé en étudiant différentes interprétations possibles : rotateur rigide, ligne Yrast statistique, recouvrement des niveaux. Nous suggérons un critère définissant l'énergie d'excitation à partir de laquelle l'influence du noyau composé devient prédominante.

  • Titre traduit

    Study of the role played by Valence nucleon on the fusion mechanism between 1p and 2s-1d shell for incident energies between 2 and 10 Mev/u


  • Résumé

    The aim of this work is the study of the role played by valence nucleon on complete fusion process. The excitation functions are analyzed to investigate the respective roles of the entrance channel and compound nucleus on the fusion mechanism. The fusion cross sections were obtained by measuring the angular distributions and excitation function of the evaporation residues produced in the ¹⁴N+¹³C, ¹⁵N+¹²C, ¹⁶O+¹¹B, ¹⁷O+¹⁰B, ¹⁷O+¹²C, ¹⁷O+¹⁶O reactions. The predictions of the statistical evaporation codes (CASCADE and LILITA) are in good agreement with experimental data. The valence nucleons induced spectacular effects on fusion process which are seen in the different characteristic of the excitation functions. Our data have been a severe test for entrance channel models (statical and dynamical model) which are unable to reproduce the whole observed effects. The study of the same compound nucleus ²⁷Al formed by four different entrance channels has shown a common critical angular momentum for excitation energy upper than 65 MeV. We have studied different possibilities of this compound-nucleus effect rigid rotor, statistical Yrast line, level overlapping. We suggest a criterion defining the excitation energy to which compound-nucleus influence becomes predominant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (185 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [183]-185

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1984)254
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-033613
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.