La politique publique des arts plastiques en france de 1958 a 1998

par David Cascaro

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Hugues Portelli.

Soutenue en 1998

à Paris 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'image que le milieu des arts plastiques a de lui-meme et des pouvoirs publics melee a celle que les pouvoirs publics ont de leur role compose un ensemble de representations tres composite. Soumis au dogme de la liberte, les artistes plasticiens tres peu organises ne constituent pas une veritable demande politique. De leur cote, les pouvoirs publics oscillent entre trois modeles d'action. Tant au niveau de la prise de decision qu'a celui de l'elaboration des politiques, les modeles de l'etat d'ancien regime et de l'etat neocorporatiste dominent celui de l'etat providence, pourtant a l'origine du ministere des affaires culturelles. Le public et les artistes plasticiens semblent devenir des objets secondaires a cote du prestige de la france, de l'image des hommes politiques ou de la satisfaction des professionnels du marche de l'art. Le maintien d'un type de censure politique, l'utilisation mediatique de la culture et l'existence d'un art officiel (qu'il convient de definir a priori) sont autant de derives produites par cette politique. L'art ne peut, sous peine de perdre sa nature, etre administre.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 904 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 265 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT98-074-1
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT98-074-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.